dimanche 19 mars 2017

Jacques Prévert n'est pas un poète - Cailleaux et Bourhis


Roman graphique, dans lequel par l’intermédiaire d’Hervé Bourhis et Christian Cailleaux, Jacques Prévert raconte lui-même sa vie en trois parties de 1920 à 1930, de 1930 à 1940 et de 1940 à 1950.
Roman plein de vivacité et de sensibilité artistique s’alliant à une rigueur documentaire. 
J’ai beaucoup appris sur la vie de Prévert et ai particulièrement aimé les parties deux et trois.
L’ensemble de l’album est magnifiquement illustré, j’en recommande la lecture.
Annick


Nos âmes la nuit - Kent Aruf


Addie, 75 ans,  veuve depuis longtemps, invite son voisin Louis, veuf aussi, à venir passer les nuits avec elle pour rompre la solitude.
Que vont penser les voisins ? Les cancans ne tardent pas à se répandre.
Addie et Louis vont surmonter les « qu’en dira-t-on » et commencer une belle histoire tendre et paisible jusqu’à ce que leurs enfants interviennent…
Un livre, publié peu après la mort de l’auteur, qui montre que la joie de vivre est possible malgré les difficultés de la vie et la vieillesse en bousculant quelques conventions…
Une lecture facile, avec un style narratif dès plus simple, est-ce dû à la traduction ou au style de l’auteur, je ne pourrais pas le dire.
Annick

Une étoile aux cheveux noirs - Ahmed Kalouaz


D’un port de Bretagne à Grenoble, le lent voyage à mobylette d’un fils vers sa mère. Relecture de la vie âpre et courageuse d’une femme illettrée et expatriée qui aura donné sa vie pour l’éducation et l’honneur de ses 14 enfants.
Ahmed Kalouaz explore sa mémoire familiale avec pudeur et plein de reconnaissance envers sa mère dont il se sentait le préféré bien qu’elle n’ai jamais exprimé sa tendresse par des mots… 
Un très beau récit, empli d’odeurs et de saveurs.
Annick

dimanche 5 mars 2017

LES VOYAGES D’ULYSSE - Emmanuel LEPAGE, Sophie MICHEL et René Follet.


Bande dessinée
L’action se déroule en Méditéranée au XIXème siècle.  Salomée Ziegler, la  Emmanuel LEPAGE, Sophie MICHEL et René Follet.capitaine du voilier  l’Odysseus accepte d’embarquer sur son navire un jeune peintre sans le sou car elle s’intéresse à la peinture et  parce qu’il peut l’aider à retrouver Ammon Kasacz, un  peintre d’inspiration antique qu’elle recherche inlassablement .  Très vite nous voilà captivés et envoûtés par le récit romanesque et la sombre capitaine du vaisseau. Pourquoi veut-elle à tout prix retrouver ce peintre ? Les retours en arrière fréquents dans le récit nous mènent sur les traces d’Ulysse et dans le passé mystérieux  de Salomé. A la fin se reconstitue le puzzle. Très beau graphisme d'Emmanuel Lepage. Nous avons l’impression de nous retrouver  au cœur des toiles de Jules Toulet et de Ammon Kazacz. ! 
Lily


mercredi 22 février 2017

Vivre te soit bonheur - Omar Khayyâm

       Vivre te soit bonheur :  Cent un quatrains de libres pensées  
Omar khayyâm (1048-1131) est un grand poète persan de l’époque médiévale. Il est aussi mathématicien ; astronome et philosophe de grand renom. Célèbre de son vivant pour son activité scientifique, Omar Khayyâm ne sera connu comme poète que soixante dix ans après sa mort ! Ce qui fait parfois douter de l’attribution de ces robâïs (quatrains) au moins pour une partie d’entre eux.
Pour Omar Khayyâm, il n’est d’autre vie que celle de ce monde ni d’autre vérité que celle de ses plaisirs éphémères…


Un de ses quatrains en témoigne :

Des houris, du paradis
on promet mille merveilles ;
La merveille, moi je dis
que c’est le jus de la treille.
Un tiens vaut mieux, me amis,
que ces tu-l’auras-un-jour :
C’est de loin que le tambour
est agréable à l’oreille !


Jacqueline

L'odeur de café - Denis Laferrière

Je dois reconnaître que j’ai, dès la première page, été déroutée par la présentation :
- sept parties, composées de chapitres, eux-mêmes divisés en paragraphes qui ont chacun un nom. J’ai l’impression d’aider un élève de CP ou CE1 en apprentissage de lecture. Je commence… et je continue, sourire aux lèvres, sans aucun problème.
Au contraire : si j’ai oublié un personnage – ils sont très nombreux – je me reporte plus facilement quelques pages en arrière. Ne jamais juger au premier coup d’œil !
L’auteur écrit comme il aurait pu le faire à l’époque avec le regard d’un enfant de dix ans ; le style est simple, et Da, sa grand-mère omniprésente, complice, qui  termine toujours ses explications, quand son petit-fils ne comprend pas, par : « c’est une façon de parler ».
Il ne m’a manqué qu’une seule chose  : le café haïtien, en grains palpables, ou moulu, odoriférant « le café des Palmes », que Da offrait généreusement à ses visiteurs ! Hélas, on ne peut tout avoir...
Jacqueline


Le grand roman des maths de la préhistoire à nos jours - Mickaël Launay


     Mickaël Launay entre à L’ENS Ulm en 2005 et obtient une thèse en probabilités en 2012. Depuis plus de quinze ans, il participe à de nombreuses actions de diffusion des mathématiques pour les enfants et le grand public. En 2013, il crée la chaine de vulgarisation Micmaths sur youtube.
    Redécouvrir les maths, d’une façon ludique, à travers leur histoire permet de les aimer sans difficultés. Un vrai bonheur de revisiter les mathématiques avec Mickaël Launay. Je reconnais que les maths ne m’ont jamais rebutée, mais que là j’ai révisé tout le programme de géométrie et d’algèbre comme une récréation. Ah, si seulement les théorèmes pouvaient toujours être découverts et appris de cette façon ! 
Comme le dit si  bien l’auteur « Si vous n’avez jamais rien compris aux maths, s’il vous est même arrivé de les détester, que diriez-vous de leur donner une seconde chance ? » Personnellement je vous y engage.
Annick